DUBLIN ET ALENTOURS EN QUELQUES JOURS

THE SAMUEL BECKETT BRIDGE DUBLIN

Dublin et alentours en quelques jours

Dublin !

C’est à l’occasion d’une visite à notre fille habitant la bas que nous nous sommes envolés vers cette capitale, bien connue des amateurs de Guinness.
Pour tout vous avouer, Dublin n’était pas vraiment une destination de prédilection pour moi. Stéréotypes et idées préconçues la relayait bien loin de mon top 10 des villes à visiter. Je peux maintenant certifier qu’un séjour Dublinois suffit à se convaincre du contraire !

PETIT GUIDE DE SURVIE EN TERRE INCONNUE.

Pour se rendre à Dublin

Via AIR FRANCE tout simplement ! En s’y prenant à l’avance il est possible de trouver des allers-retours vraiment avantageux avec des bagages en soute. Deux mois à l’avance, j’ai acheté nos billets aller-retour au départ de Genève avec un transit par Paris Charles de Gaulle.
3h00 de vol plus tard, une longue descente vers l’aéroport de Dublin se charge de nous mettre dans le bain Irlandais : des côtes aux falaises brisées par les remous d’une mer déchainée et moutonneuse qui semble vouloir en découdre. Le tout… dans une brume et un crachin typique des a priori que j’avais sur l’Irlande.

VUE SUR LES TOITS DE DUBLIN

DUBLIN – Vieux batiments et immeubles recents – A Dublin – le 3 avril 2015 – Photo Gilles BERTRAND

En Irlande il n’y a semble-t-il aucune garantie en terme de pluie ou de soleil quelle que soit la saison. Les quatre saisons peuvent se retrouver en une seule journée. Tout dépend de ce que vous souhaitez faire sur place. Sans même savoir nous sommes tombés dans une jolie période en partant début avril, car entre avril et juin, la nature se réveille d’une longue saison hivernale et s’en donne à cœur joie : les fleurs éclosent, les étendues d’herbe prennent un vert intense… c’est superbe ! Nous avons eu deux belles journées d’averses, histoire de sauver la réputation du pays, mais rien de redoutable pour les montagnards que nous sommes !

O CONNELL STREET DUBLIN DE NUIT

DUBLIN – La rue de O’Connell street – A Dublin – le 2 avril 2015 – Photo Gilles BERTRAND

Une fois sur place, il est très simple de se rendre de l’aéroport au centre de Dublin. Un réseau de taxis hyper serviable et certainement plus aimable que les taxis Français nous y conduit en 30 minutes (pour 10€ par personne!) et traverse la capitale de part en part en nous déposant juste devant l’appartement. Parfait !

En voyage, j’aime loger directement chez l’habitant pour me fondre dans leur mode de vie et me nourrir de leurs habitudes culturelles. Je réserve alors mes logements sur AIRBNB site sur lequel des particuliers du monde entier proposent leur habitation à la location : rapide, économique et pratique ! Nous avions choisi un appartement dans le centre de Dublin à proximité des quais de la Liffey, la rivière qui traverse Dublin. Cet appartement était la propriété de Ronan, un artiste charpentier menuisier de métier, mais surtout artiste. Une personne et sa compagne fort agréable. Voir son appartement et avoir le coup de foudre c’est ici https://www.airbnb.fr/rooms/4585502

IMMEUBLE COULEUR RUE DUBLIN PLUIE

DUBLIN – Une maison d’habitation aux facades colorees dans le centre de Dublin – A Dublin – le 2 avril 2015 – Photo Gilles BERTRAND

Première balade dans le quartier, direction ces fameux dosckslands et le quartier des finances.
Les Docklands sont un quartier de Dublin s’étendant de part et d’autre de la Liffey. Ces anciens quartiers portuaires forment aujourd’hui une vaste zone de rénovation urbaine ou les nouveaux équipements culturels et touristiques, les quartiers de bureau et les résidences de standing modernes poussent au milieu d’anciens entrepôts joliment rénovés. Il n’y a pas si longtemps, ce quartier malfamé et délabré devait laisser place à un dépôt de bus, car personne ne souhaitait y vivre. C’est alors qu’un groupe de jeunes architectes prit les rênes du chantier pour transformer ce quartier délaissé en véritable poumon d’une ville endormie par la crise…

IMMEUBLE GOOGLE QUARTIER DOCKSLANDS DUBLIN

DUBLIN – Les Docklands sont un quartier de Dublin s’etendant de part et d’autre de la Liffey. Ces anciens quartiers portuaires forment aujourd’hui une vaste zone de renovation urbaine ou les nouveaux equipements culturels et touristiques, les quartiers de bureau et les residences de standing modernes poussent au milieu d’anciens entrepot joliment renoves; La tour hebergeant Google Europe – A Dublin – le 4 avril 2015 – Photo Gilles BERTRAND

Le centre-ville de Dublin n’est pas très grand, on peut s’y promener à pied. Vous y croiserez des bus à deux étages et des taxis en quantité très importante.

On commence par découvrir Grafton Street, la rue piétonne et commerçante de la rive Sud. Elle est toujours très animée par les chanteurs et les spectacles de rue. Beaucoup de musiciens irlandais y ont fait leur début, notamment Glen Hansard et son groupe The Frames dont l’histoire est retracée dans le film « Once« . Bono lui-même vient même chanter pour fêter Noël !

GRAFTON STREET DUBLIN

DUBLIN – Grafton Street la rue commercante de Dublin – A Dublin – le 4 avril 2015 – Photo Gilles BERTRAND

On continue à descendre Grafton Street, on passe devant Trinity College, et on prend à gauche dans Dame Street pour entrer dans le quartier de Temple Bar. Ce quartier qui était promis à la démolition au début des années 80 a finalement été complètement rénové pour devenir le quartier branché de Dublin. C’est le cœur de la vie nocturne, vous y trouverez un nombre impressionnant de pubs !

On fait une pose au BAD ASS café en mangeant un fish and chips, en écoutant « LES POGUES» et en regardant un match de rugby à la télé, rien que ça mais normal quoi !!!!

BAD ASS CAFE TEMPLE BAR DUBLIN

DUBLIN – Pubs et restaurant dans le quartier de Temple Bar – A Dublin – le 3 avril 2015 – Photo Gilles BERTRAND

THE TEMPLE BAR DUBLIN

DUBLIN – Le pub The Temple Bar dans le quartier de Temple Bar – A Dublin – le 2 avril 2015 – Photo Gilles BERTRAND

On continue à déambuler dans ces petites rues pavées pour finalement traverser la Liffey en prenant le petit pont piétonnier appelé « Half penny bridge » ou encore « Ha’penny bridge », le premier pont construit sur la Liffey en 1816 pour remplacer les ferries qui traversaient le fleuve. Le tarif d’utilisation de ce pont était d’un demi-penny d’où son nom. De l‘autre côté de la Liffey, la rive nord propose une ambiance un peu plus populaire, on marche tout droit jusqu’à l’autre rue piétonne de Dublin appelée Henry Street. Les grands magasins bordent les rues et on aperçoit en perspective la fameuse Spire, une flèche de 120 mètres de haut. On redescend alors O’Connell Street et on se retrouve de nouveau au bord de la Liffey.

PONT SAMUEL BECKETT ET CENTRE CONVENTION DUBLIN

DUBLIN – Le pont samuel Becket et le centre des conventions de Dublin dans le quartier des docksland – A Dublin – le 4 avril 2015 – Photo Gilles BERTRAND

On prolonge la promenade en mettant le cap sur les Docks. Tournez à droite à O’Connell Street et longez la Liffey vers le port, restez rive nord d’abord pour passer devant le mémorial de la grande famine installé sur les quais de la Liffey entre le centre financier international et la banque d’Ulster, et traversez la Liffey en prenant le Samuel Beckett Bridge, un pont à haubans dessiné par l’architecte Calatrava. Les dockslands sont un quartier invraisemblable ou on retrouve des vieux bâtiments encore non rénovés côtoyant les immeubles des grands groupes internationaux (google, facebook,…..)

MAISON BRIQUE DOCKSLANDS DUBLIN

DUBLIN – Les Docklands sont un quartier de Dublin s’etendant de part et d’autre de la Liffey. Ces anciens quartiers portuaires forment aujourd’hui une vaste zone de renovation urbaine ou les nouveaux equipements culturels et touristiques, les quartiers de bureau et les residences de standing modernes poussent au milieu d’anciens entrepot joliment renoves. – A Dublin – le 4 avril 2015 – Photo Gilles BERTRAND

Visite obligée de Trinity Collège, l’un des plus beaux ensembles universitaires d’Irlande. Les étudiants studieux se mêlent naturellement aux touristes regards vissés aux imposants édifices datant d’une époque où la beauté de l’architecture l’emportait sur la fonctionnalité des bâtiments. Un peu déçu de ne pas avoir vu la grande bibliothèque et le livre de Kells mais il fallait faire une queue vraiment trop importante.

TRINITY COLLEGE DUBLIN

DUBLIN – Le Trinity College Dublin (TCD), fonde en 1592 par la reine Elisabeth Ire, est la seule constituante de l’Universite de Dublin, la plus ancienne universite d’Irlande. Conçue sur le modele des universites d’Oxford et Cambridge, l’universite n’accepta pendant longtemps que des etudiants masculins et protestants, mais est aujourd’hui une universite pluriculturelle. Elle est la premiere universite irlandaise. Elle fait egalement partie des anciennes universites du Royaume-Uni et de l’Irlande. – A Dublin – le 2 avril 2015 – Photo Gilles BERTRAND

Le port et la colline de Howth. Pour notre dernier jour sur place, nous voulions sortir du centre pour respirer l’air marin et voir des paysages sauvages. Ce fut le cas à moins de 30 minutes de Dublin en train (DART) ! Une vue sur le littoral et la mer sous un ciel caché par la brume, un port animé, des sentiers étroits menant à des falaises atypiques… Et rien de plus.

La simplicité d’un grand bol d’air frais ça a du bon avant de retrouver les rues de Dublin

POINTE ILE DE HOWTH PHARE

IRLANDE – Paysage de la cote est de l’Irlande et maison des gardes cotes sur la presqu’ile de Howlth – A Howth – le 5 avril 2015 – Photo Gilles BERTRAND

 

MER IRLANDE COTE EST DUBLIN

IRLANDE – Paysage de la cote est de l’Irlande sur la presqu’ile de Howlth – A Howth – le 5 avril 2015 – Photo Gilles BERTRAND

Nous terminons cette journée par une petite soirée au pub, en l’occurrence au Merchants Arch dans le quartier de Temple Bar. Superbe ambiance pour cette soirée avec des musiciens exceptionnels, une guitare, un banjo, une grosse caisse, une voix terrible, que du bon.

Pour terminer notre voyage direction le sud de Dublin dans la petite ville balnéaire de Greystones ou notre fille habite.
Pour le cout nous n’avions pas réservé par AIRBNB mais avions décidé de nous installer dans un Bed and Breakfast, un vrai, typique avec du papier peint aux grosses fleurs moches et une moquette tellement épaisse que nous nous enfoncions jusqu’à la cheville. Que dire à part que c’était dépaysant au possible et que le petit déjeuner vous faisait prendre votre réserve de cholestérol pour la journée. Terrible cette assiette au petit déjeuner mais tellement bon et agréable, café, jus d’orange, œufs, bacon, boudin noir (black pudding), boudin blanc (white pudding), saucisses, tomates, toast, confiture, beurre, rien que ça !!!!!!!

BED AND BREAKFAST IRLANDE

BED AND BREAKFAST – A Greystones – le 7 avril 2015 – Photo Gilles BERTRAND

Le jour suivant, petite balade le long de la cote dans les monts Wicklow direction Bray autre petite ville côtière et retour par le DART. Le Dublin Area Rapid Transit (DART) est un service de transport en commun de la compagnie des chemins de fer irlandais Iarnrod Eireann. Il dessert la ville de Dublin et ses environs. C’est un peu comme les TER de nos régions.

FEMME SEULE LAND IRLANDAISE

IRLANDE – Une femme blonde est assise dans l’herbe pres du phare de la presqu’ile de Howlth – A Howth – le 5 avril 2015 – Photo Gilles BERTRAND

A noter pour les mordus comme moi de connexion internet que dans tous les transports en communs de Dublin, trains, bus,…. vous pourrez bénéficier d’une connexion internet WIFI gratuite ainsi que dans la quasi-totalité des pubs restaurants et commerces. A noter aussi que dans le DART vous pourrez bénéficier d’une prise électrique pour recharger votre smartphone ou votre tablette (prise au format anglais). Il me semble qu’en France nous avons de gros progrès à faire de ce côté-là !!!!!!

Que vous dire sur l’hospitalité irlandaise.

En Irlande, les irlandais savent recevoir ! L’hospitalité irlandaise est d’ailleurs réputée pour être des plus chaleureuse, et des plus surprenante ! En effet, les irlandais sont d’une gentillesse hors norme, qui appelle immédiatement à la simplicité, et à la convivialité. Aussi, ne soyez pas étonné si un irlandais vous salue amicalement de la tête ou de la main si vous passez sur une route déserte, ou dans une rue piétonne : c’est ici chose courante !
Même les douaniers à l’aéroport de Dublin vous donnent comme une impression de courtoisie, certes très distante et en effectuant leur travail avec beaucoup de sérieux mais avec un contact très agréable.
Gros choc en rentrant en France après ce périple, retrouver le caractère franchouillard, et son arrogance, des douaniers à CDG qui ne vous saluent même pas mais continuent à discuter de leurs expériences personnelles de la veille, j’ai faillis leur répondre que je n’en avais rien à f…….de leurs histoires mais c’était un peu risqué !!!!!!!
Vivement notre retour en Irlande.

 

SUIVEZ MOI EN PHOTO, C’EST PAR ICI

Incoming search terms:

  • pont samuel beckett
  • alentours de dublin
  • dublin et alentours en 6 jours
  • grafton street dublin photoos hiver
  • les soeuvre de dublin

Aucun commentaire

Rédiger un commentaire

  • Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.